ИНФЛУКС - КОСМИЧЕСКИЙ ИМПУЛЬС, СВЯЗЫВАЮЩИЙ ЧЕЛОВЕКА С ИЕРАРХИЕЙ.

RENDU PUBLIC 2007. SUPERTECHNOLOGIES: SUPERIORITE DE L'INFORMATION

Публикация 21-2.

Dr. Francesca Ghisi, Vice-président de l'Alliance Panphilosophique Mondiale (Congrès International des SUPERTECHNOLOGIES- 2006)
Mesdames et Messieurs! Chers collègues et amis!
Je vous remercie pour l'honneur d'avoir à ouvrir le troisième Congrès des
SUPERTECHNOLOGIE-2006! Je salue nos éminents scientifiques qui découvrent un monde
nouveau dans notre vieux monde!
La découverte de l'unité sémantique de l'information et la création d'appareils pénétrant dans
l'univers ontologique sont, sans conteste, les plus importantes réalisations du siècle passé.
Nous le devons à notre ami, grand penseur et peintre admirable, à l'académicien Luis Ortega.
(Applaud issements).


Sans une complète indépendance et une liberté scientifique, ceci n'aurait pu être!
Lulle et Lascaris, Paracelse et Trithemius, Bochkovitch et Ghadiali en avaient rêvé. Mais iis
ont échoué... Mettons qu'ils aient réussi. Ils ont eu la sagesse de ne pas dévoiler au monde
hostile la présence du tunnel menant au savoir. L'expérience historique a confirmé le droit du
savant à ne pas divulguer le résultat de ses recherches. Aujourd'hui ce droit est sous
protection juridique.
Nous autres, qui nous sommes engagés dans l'ère des Supertechnologies, nous vivons dans
un AUTRE MONDE!
Premièrement, dans le monde des vérités scientifiques. Et deuxièmement, dans un monde
protégé.
Les faits authentiques du monde réel nous sont accessibles, sans les pleutres « erreurs des
statistiques » d'une science impuissante. Il n'est pas aisé de nous tromper. Rien ne nous est
impossible à déceler. Seule la morale nous sert de barrière.
Nous sommes redevables à nos scientifiques d'être protégé comme jamais. Le service spécial
de Galanis, digne élève de l'académicien Ortega, nous prévient des dangers que nous
encourons dans le contexte des événements et sur le plan de la santé et aussi de l'instabilité de
fond. S'il y a nécessité, on nous indique la voie pour s'en sortir: le type de danger et l'heure
précise de l'événement, mais aussi l'intensité de la menace peut être prise sous contrôle et
surmontée. Nous voyageons sans crainte, se sentir en sécurité est agréable.
Le service Galanis protège une trentaine de personnes et d'objectifs culturels d'importance
mondiale, et en 5 ans il ne s'est jamais trompé.
Le nouveau service de liaison permanente et illimitée MELL ( inconnu de la science) permet
une pleine liberté de recherches globales et une totale protection des regards étrangers.
Les Supertechnologies sont basées sur les connaissances qui ont été indirectement confirmées
par la physique quantique et par 8 découvertes, réalisées avant 1997 et 12 autres, réalisées les
années suivantes en Europe. La Mellographie Ortega est devenue l'épicentre du savoir
interdisciplinaire de nos jours.
L'exactitude de l'information a une importance géostratégique.
Les M - SUPERTECHN'OLOGIES ont élevé les possibilités technologiques de la civilisation a un
niveau inaccessible. Le monitoring des moyens de transport et des objectifs urbains peut
éviter la mort d'hommes et les catastrophes technogènes. La précision des recherches en
médecine et en criminologie est de 100 pour cent, ce qui garantit la justice et ne va pas à
rencontre des droits de l'homme.
C'est en 1960 qu'a été entreprise à une large échelle l'étude des possibilités de prouver
scientifiquement la justesse de la prise de décisions. Vers cette époque la nécessité d'appuyer
scientifiquement les décisions gouvernementales et celles des organisations internationales
s'est fait fortement ressentir.

Nous ne parlerons pas du nombre d'erreurs commises par l'histoire...
La science contemporaine a-t-elle des problèmes de précision et d'évaluation de la qualité ?
Sûrement ! Citons les scientifiques de la Banque Mondiale : « Nombre de choses importantes
ne sont pas mesurables... Comment mesurer toutes les ressources de l'humanité et la
progression vers un développement stable, - voilà où est le plus important défi » (Rapport de
V.B., 2003, Chapitre 2)
Et plus loin: « Le traditionnel indexe du PNB ne donne qu'une image partielle du dynamisme
du mieux-être », « Les difficultés de mesurage et l'absence des données indispensables ne
permettent pas de définir les indices précis! Les méthodes diffèrent suivant les pays. Le
problème est que la précision des méthodes n'est pas adéquate aux exigence du temps.»
Les progrès de la science sont associés à de grandes dépenses.
Les soi-disant « sciences précises » ne sont précises en moyenne qu'à 84,4%, dans un
diapason allant de 48 à 91,3%.
L'information enregistrée dans différentes agences a augmenté de 42% au cours de ces dix
dernières années, mais seulement de 0,7% quant à la qualité! La hausse sur le vecteur de la
quantité ne présente pas de difficultés, mais elle est insignifiante. Malheureusement, c'est le
style de la science technocratique contemporaine.
Dans notre monde il y a 83 appareils, dont la science ne peut expliquer le fonctionnement.
Dans l'histoire, au cours des cinq mille dernières années, il y en a eu .210
(Source: Teixidor); Dans les pays positivistes ces appareils ne sont pas reconnus à cause
du «caractère confus du phénomène »! Excellent exemple d'auto déification! Dans nombre
d'autres pays la science est plus objective et ne craint pas de reconnaître que l'objectif de la
science est la recherche de la vérité.
Faire crédit aux faits est un problème psychologique: 12% de scientifiques et32% d'autres
personnes se refusent à croire en une nouvelle réalité. Un mathématicien de New York a
« scientifiquement » démontré que l'avion est irréalisable! Un grand nombre de brillants
cerveaux contestaient en principe la photographie, la xérocopie, l'ordinateur et le laser, le
clonage, le transputer et même l'eidophore!
Nous vivons dans un monde étrange, capricieux: un tiers d'hommes s'en moque de la
vérité! Sans doute, une espèce d'hommes exigent qu'il y ait des sujets à « possibilités
réduites ». Y a-t-il dans ceci un aspect positif? Bien sûr. Ces gens n'envoient pas de lettres
avec la demande « de leur vendre une paire de Mellographes » ou de les « brancher » au
système de navigation ZitaEpsilon. Il faut avoir une sérieuse idée de l'étendue des espaces
inconnus du savoir qui, justement à cause de leur immensité, ne sont pas le problème de la
science, mais les super problèmes de l'esprit humain, en consonance avec les catégories de
l'Univers.
Sur les stands du Congrès, les « Ressources naturelles de 3O pays » du professeur Rado Féré, éminent disciple de l'académicien Ortega, sont mis à la portée du public. Le Canada est au premier rang pour ses richesses en ressources, déjà découvertes ou encore à découvrir. L'Argentine est au second rang. Les journalistes, bien sûr, ont remarqué que les Supertechnologies avaient la possibilité d'évaluer avec précision, non seulement les ressources inexplorées, mais de le faire à distance, à plus de 50 mille kilomètres de l'endroit. Le professeur Galanis a annoncé une nouvelle de grand intérêt: l'apparition vers 2O23 d'authentiques potentiels énergétiques et de leur emploi global pour 2031 Quoi de plus significatif que le fait qu'un porteur d'énergie universel ait été créé en 1723, puis détruit par des envieux et tombé dans l'oubli de l'histoire.

Les Supertechnologies sont une réussite de la culture européenne. Leur leadership mondial.est incontestable et il porte en soi une grandiose percée pour résoudre les problèmes essentiels contemporains. La présence globale des Supertechnologies défie toute concurrence dans le domaine de la percée et de la précision de l'information, ainsi que pour la mobilité et une réduction radicale des dépenses dans tous les secteurs de leur fonctionnement. Aujourd'hui les M-SUPERTECHNOLOGIES réalisent 33% du volume mondial des recherches. La Fondation Ortega est leader quant à la précision des recherches et son volume annuel surpasse celui des USA, du Japon, de l'Allemagne et d'autres pays.
Ce qui nous séduit c'est de pouvoir faire pleinement les recherches et le rôle humanitaire du savoir. C'est dans cette perspective que nous voyons l'avenir de la culture, la responsabilité pour un savoir authentique et la manière de surmonter techniquement les dangereux obstacles à la vie sur notre planète.
Les Supertechnologies sont basées sur le système général des catégories, non contradictoires aux conceptions traditionnelles du savoir, vérifiables par la systématisation et les faits. Ainsi la nouvelle avant-garde hérite de l'artère mondiale du savoir. La définition des critères d'adéquation des calculs du monde réel a été un complément d'importance, c'est une des voies vers la précision de la vérité scientifique.
L'Alliance Panphilosophique Mondiale, qui regroupe 11 organisations internationales indépendantes, se recrute parmi les élites. Le savoir ontologique élargit efficacement la responsabilité des scientifiques par rapport aux objectifs supérieurs de l'existence.